Edition spéciale Semaine Sainte
 (reprise du cycle de la messe après Pâques)
Les Rameaux
Du latin "ramus", branche.
Cette célébration qui ouvre la "Grande Semaine de l'Eglise" (la Semaine Sainte) fait mémoire de l'entrée solennelle de Jésus à Jérusalem. Les récits évangéliques mentionnent ce moment où Jésus est accueilli par une foule en liesse aux portes de la ville sainte, jetant devant lui des manteaux pour couvrir le sol et agitant des palmes en chantant "Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur".
La liturgie fait écho à ce récit en commençant dehors, sur le parvis de l'église, la messe de ce dimanche. Après la lecture de l'Evangile, le prêtre bénit les rameaux que les fidèles emportent chez eux en suite. Il est une coutume d'en orner les croix, les maisons, en signe de vénération et de confiance envers le crucifié. Prenons garde cependant à ne pas en faire un objet de superstition ou de magie : la vraie protection de Dieu pour nous vient de son Amour infini, et le meilleur moyen de vivre cet Amour est de déployer en nous la grâce du baptême, en vivant dans la charité envers tous et nous nourrissant de l'Eucharistie  chaque dimanche, et de la Parole de Dieu chaque jour.
Le sacrement de réconciliation (confession) largement proposé avant Pâques est aussi une manière de mettre Dieu au centre de nos maisons, de nos curs : emportons avec joie ces rameaux bénis, mais ne nous arrêtons pas en si bon chemin !
P Amaury Cariot

Une idée : en rapportant mes rameaux à la maison, puis-je en partager une branche avec un voisin, un ami, une personne isolée ? Signe de communion et d'attention aux autres, ce rameau sera alors porteur de paix.


© Groupement de l'Hautil - Paroisses catholiques - Site en ligne depuis le 3 février 2001